L’art du cunnilingus

Apprenez à maîtriser ce qui fait craquer les femmes (enfin presque toutes) : le cunni

En effet une enquête récente auprès d’un panel large de femme a montré que plus de 70 % des hommes ne connaissent rien, ou presque rien au broute-minou. Il est donc temps de combler ces lacunes, car une bonne maîtrise du cunnilingus ne peut apporter que plaisir et raffinement dans votre relation sexuelle de couple.

A toute fin utile, je vous suggère de lire la page wikipédia sur le sujet

Le cunnilingus est un terme qui vient du latin (cunnilinctus (de cunnus « vulve » et lingere « lécher ») qui désigne le sexe oral pratiqué sur un vagin. Pour être mon médical on dira plutôt sexe féminin ou même chatte. En général, cela signifie sur une femme, mais il peut aussi s’agir d’une personne non binaire à qui on a assigné une femme à la naissance, ou d’une personne transgenre avec une chatte (donc).

Voici de quoi nous allons parler dans cet article
1 – Qu’est-ce que le Cunnilingus ?
2 – Pourquoi le Cunnilingus est-il important ?
3 – Conseils de base sur le Cunnilingus que tout le monde devrait savoir
4 – Les mythes du Cunnilingus à désapprendre
5 – Conseils de Cunnilingus Pro pour faire avancer les choses

 

1 – Qu’est-ce que le Cunnilingus ?

Le cunnilingus est une pratique sexuelle orale qui consiste à stimuler en les léchant, en les suçant, en les aspirant ou en les frottant les différentes parties des organes génitaux féminins à l’aide de la langue, des lèvres ou du nez. Il est utilisé soit comme préliminaire, soit mené jusqu’à l’orgasme.
Pour que le cunnilingus procure les effets attendus (du plus petit plaisir, jusqu’à l’orgasme total), il faut bien sûr que les deux personnes soient sur la même longueur d’onde, car tout le monde n’a pas de dispositions pour ce genre de pratique sexuelle, pratique cependant très répandue. Autant avoir tâté le terrain avant de lécher la motte de la fille que vous venez de rencontrer. Certaines femmes n’aiment pas le cunni et leur lécher la motte ne que provoquer un blocage sexuel. A l’opposé, la plupart des femmes adorent vous sentir dans leur sexe et vont même, ce qui est génial du point de vue de l’homme, se mettre en 69 pour vous faire une fellation.

Le cunnilingus est généralement axé sur le fait qu’un·e partenaire lèche le clitoris de l’autre personne – ou plutôt la tête du clitoris, qui est située directement au-dessus du vagin. Pour ce qui est de ce que vous pouvez faire avec votre bouche, il peut également s’agir de sucer le clitoris, de sucer ou de lécher les petites lèvres, ou d’insérer votre langue dans l’ouverture vaginale de votre partenaire. Rien de vous interdit bien sûr de vous aventurer sur le périnée et vers l’anus de votre partenaire. A mon sens le cunni doit être vu comme une stimulation au sens large des deux sexes de la femme (vagin et anus) alors ne pas se mettre de barrière et vivre le moment le plus intensément possible.

 

2 – Pourquoi le Cunnilingus est-il important ?

Même si les choses évoluent (trop lentement peut-être), la plupart des hommes (il est très difficile d’avoir des chiffres tan le sujet est tabou) pensent que la pénétration est nécessaire et suffisante pour que leurs compagnes prenez leur pied. Et encore ne parle-t-on que des hommes qui se soucient du plaisir de leur partenaire.

Et les femmes ne sont pas en reste, étant encore trop nombreuses à penser que la pénétration est l’acte essentiel du rapport sexuel, même si elles n’éprouvent que ou pas de plaisir, quand elles ne ressentent pas de la douleur. L’éducation cul-cul catho, cul-cul juive ou cul-cul musulmane n’y est sans doute pas pour rien. Des femmes refusent tout simplement le cunni parce qu’elles trouvent sale de voir leurs hommes glisser leurs langues dans leurs minettes.

Pourtant le cunnilingus comme préliminaire à la pénétration n’a que des avantages. Il provoque une vraie montée du désir qui peut rendre la pénétration plus jouissive. Il peut aider à lubrification du vagin et faciliter ainsi la pénétration. Mais il peut aussi amener à l’orgasme. Des femmes nous disent que le climax est alors plus intense que lors d’une pénétration. Et quel plaisir pour l’homme se sentir sa partenaire se cambrer en lui serrant sa tête entre les jambes comme pour le retenir et lui faire goûter la saveur de sa caprine à ce moment la…

 

3 – Conseils de base sur le Cunnilingus

Naturellement, après avoir lu ce préambule, vous avez surement envie de vous lancer dans une carrière de brouter de minou, mais attention, il est important de savoir comment si prendre, surtout pour un débutant. Quelques gestes malheureux pourraient faire fuir votre partenaire et vous laissez dans un état de frustration.

Alors, pour éviter de vous retrouver la tête entre les jambes de votre partenaire et d’âtre pris de panique ou d’angoisse par ce que vous ne savez ni quoi faire, ni comment vous y prendre, voici quelques conseils à suivre avant de commencer à brouter la chagatte de votre femme.

Apprenez à localiser le clitoris

Localisez le clitoris

Comme vous l’avez compris, dans la plupart des cas et pour de nombreuses personnes, le but du cunnilngus est de lécher, sucer ou aspirer la tête du clitoris, qui sort de son capuchon clitoridien, juste au-dessus de l’ouverture vaginale. Un peu comme le gland qui sort de son prépuce dans le cas des hommes non circoncis. Que vous le recherchiez ou que vous le ressentiez par le toucher, le trouver est une première étape importante dans la pratique du cunnilingus.

Pour certaines personnes, il sera un peu plus difficile à trouver, en fonction de leur morphologie, de leur pilosité pubienne et de la taille de leur clitoris et de leur capuchon, mais la chasse en vaudra la peine, car aussi petit soit-il c’est une source de plaisir sans fin pour votre partenaire.

Lui lécher le bouton rose

Une fois que vous avez repéré le clitoris de votre partenaire, c’est parti, commencez à le lécher ! Il existe de nombreuses façons de lécher le clitoris de votre partenaire : rapidement ou lentement, sur toute la longueur, avec la langue ou juste le bout, doucement ou plus puissamment. Vous pouvez également le sucer doucement, en l’aspirant lentement. Et pourquoi ne pas faire une pose avec votre langue et lui frotter le clito avec le doigt avant de reprendre avec votre langue ?

C’est à ce moment des festivités que vous devriez commencer à voir ce qui fait vibrer votre partenaire aime. Au début, commencez par tester différents styles de léchage. Souvent, les différentes techniques permettent de se sentir bien à différents moments ; parfois, une méthode de léchage qui procure une sensation de bien-être à un moment donné peut être trop intense à un autre moment, et ainsi de suite. Vous verrez rapidement ce qui fait jouir votre partenaire, mais également l’accélération du rythme à donner pour parvenir au climax. Ne vous vexez pas si certaines femmes vous demandent de les finir en les branlant à la main, il se trouve simplement que pour certaines d’entre elles la pression de la langue n’est pas assez forte pour les faire grimper aux rideaux.

L’important est d’être sensible à tout ce que dit votre partenaire (« Plus vite ! » ou « Ooh ! Trop fort ! », etc.) et de prêter attention à son rythme de respiration ou à ses gémissements.

Souvent, lorsque vous atteignez un certain rythme, il sera évident que cela fonctionne même si votre partenaire ne dit pas un mot, car l’excitation sexuelle se traduit souvent inconsciemment par des réactions physiques, comme une respiration plus lourde, des muscles qui se tendent et des courbatures du dos, entre autres.

Tomber amoureux de son sexe

A cause d’une éducation religieuse et conservatrice, de trop nombreuses femmes n’aiment pas que l’on regarde leur sexe. Bien sûr c’est un frein au cunnilingus sauf à la pratiquer dans le noir complet. Le meilleur moyen est de procéder par étape jusqu’au moment ou vous passerez du temps à admirer son sexe avant de le lécher. Dites lui qu’il est beau, c’est un compliment que les femmes apprécient beaucoup. D’ailleurs vous même vous devez être content si un femme vous dit que votre pire est belle ?

N’oubliez pas les lèvres

Une partie du sexe parfois négligée lors du cunnilingus sont les petites et les grandes lèvres, mais aussi l’entrée du vagin. Pour moi, le cunnilingus devrait englober tout le sexe de la femme. Après tout vous avez toute sa boutique à disposition, alors autant se servir, d’autant plus que votre femme appréciera beaucoup que vous lui léchiez les lèvres de sa chatte. Léchez, sucez, prenez ses chairs douces et sensibles à pleine bouche, c’est presque un miracle de la nature. Ne négligez pas l’entrée du vagin. Bien sûr vous n’irez pas très profond avec votre langue, mais cela peut-être le préliminaire à l’introduction de votre doigt. Une variante du cunni est de lécher le clitoridien de votre partenaire tout en lui doigtant la chatte pour stimuler son point G. Extase garantie pour de nombreuses femmes.

Un cunnlingus pour chaque femme

Chaque chatte est différente. Ce qui a fonctionné avec une partenaire précédente peut ne pas fonctionner pour votre (vos) partenaire(s) actuel(s). Toutes les femmes n’appréhendent le sexe oral de la même manière. En l’espèce le dialogue est fondamental pour ne pas faire de faux pas. Certaines femmes parlent sans tabous de ce qu’elles aiment et de ce qu’elles n’aiment pas. Sinon vous devez être attentif à ce que vous raconte son corps, ses mouvements, ses soupirs quand vous vous décidez à descendre entre ses jambes.

Demandez lui ce qu’elle aime

Demander ce que votre partenaire aime ou veut peut sembler intimidant si vous n’y êtes pas habitué – mais c’est une bonne habitude à prendre. Pour commencer, se préoccuper de l’expérience de votre partenaire est l’une des pierres angulaires du consentement sexuel ; ensuite, être capable de naviguer dans ces conversations, tant pendant les rapports sexuels qu’en dehors, vous permettra d’avoir de meilleures relations sexuelles tous les deux.

Faire du bruit

Vous êtes peut-être concentré sur ce que vous faites – et votre partenaire est peut-être celui qui fait le plus de bruit – mais être trop silencieux peut en fait être un peu déconcertant.

Mesdames, votre amant, votre brouter de chatte, veut savoir que vous vous amusez et que vous prenez du plaisir, alors laissez vous aller à gémir à exprimer mes bruyamment votre plaisir. Respirez profondément, gémissez si vous aimez ça et laissez vos sons d’enthousiasme et de plaisir vibrer dans tout son corps.

Vous pouvez également de temps à autre parler à votre partenaire ennui disant que vous aimez sa chatte, que vous bandez en l’entendant gémir de plaisir, comment vous aimez le goût de sa chatte et même plus cochonnes encore …

Changez de position

Vous avez peut-être imaginé tout cela dans une position de missionnaire, avec votre partenaire sur le dos, les jambes écartées, et vous allongé ou agenouillé devant elle. Mais si c’est une façon courante et simple d’aborder le cunnilingus, c’est loin d’être la seule façon de le pratiquer.

Le cunnilingus peut être pratiqué dans de nombreuses positions, du simple missionnaire à le position de la levrette lors de laquelle vous chez le cul de votre femme par derrière. N’hésitez pas à changer les choses. Notez aussi que certaines position peuvent vous amener à pratiquer également l’anulingus, ou vous approchez très près de la l’anus de votre femme.

Il peut également être pratiqué en position debout ou assise, ce qui signifie que vous pouvez toujours vous coucher sur votre partenaire même si vous n’avez pas de surface plane comme un lit ou un canapé pour travailler.

 

Pour aller plus loin :

Le guide tabou du cunnilingus (de rêve)
de Violet Blue, Traduction de Murielle Kosman et Philippe Louet

Nouvelle édition de ce guide à succès consacré à l’une des pratiques les plus communes mais aussi des plus subtiles du plaisir féminin. Ce livre qui s’adresse à tous et toutes – hétérosexuel(le)s, bisexuel(le)s et homosexuelles – explique comment négocier avec un partenaire réticent, propose des techniques et des scénarios pour amplifier le plaisir physique et mental, présente les risques sanitaires et les mesures à prendre pour des rencontres sûres, enseigne l’anatomie féminine et ses réactions physiologiques, les accessoires utilisables pour augmenter le plaisir, le tout agrémenté de courts récits érotiques… L’auteur, Violet Blue, longtemps enseignante chez Good Vibrations (une organisation au service de la sexualité féminine située à San Francisco). Elle tire de son expérience personnelle et professionnelle ses connaissances du plaisir féminin et de la psychologie humaine. Aidée dans ses recherches par plusieurs spécialistes du monde médical, son ouvrage est clair, précis et sérieux. Cliquez ici pour feuilleter le livre sur Amazon

 

4 – Les mythes sur le Cunnilingus ont la vie dure

Malheureusement, l’éducation sexuelle peut être très conservatrice et un domaine dans lequel elle fait souvent cruellement défaut est celui du plaisir.

La plupart du temps, les informations que l’on reçoit en grandissant concernent plutôt les fonctions corporelles de base, la prévention des infections sexuellement transmissibles ou la grossesse. Toutes ces informations sont importantes, mais aucune d’entre elles ne vous aidera à comprendre comment donner ou recevoir du plaisir.

Par conséquent, une grande partie des informations que les hommes obtiennent sur le cunnilingus proviennent de leurs potes, du bouche à oreille, ou même des films pornos et ces informations sont souvent inexactes. Démontons donc rapidement quelques mythes sur le cunnilingus :

Le cunnilingus fait de vous un homme moins bien

Ce mythe a tendance à disparaitre, mais dans les milieux très machos, un homme ne devait pas se rabaisser à lécher le sexe de sa femme, ou de son amante. Qu’elle lui taille une pipe, oui, mais qu’elle n’aille pas lui demander de lui lécher la motte, c’est un truc de gouines. De fait de nombreux homme ont longtemps refusé de brouter le con de leurs meufs refusant ainsi de leur donner du plaisir pour des raisons archaïques et inventées de toutes pièces.

Vous devriez essayer d’écrire l’alphabet avec votre langue

Dans le genre légende urbaine, en voilà qui a atteint un niveau d’imbécilité qui force l’admiration. Un bon lécheur de chatte serait celui qui arrive à écrire l’alphabet avec sa langue dans la chatte de sa partenaire … ceci il parait aussi que la terre est plate.

Faire l’alphabet avec la langue n’apporte rien à votre femme. Certaines pourrait apprécier, bien sûr, mais la plupart des femmes n’ont aucune idée de ce qu’était la lettre que vous venez de faire, et elles ne se soucient pas non plus de savoir pourquoi vous ne portez pas votre attention sur l’endroit que nous apprécions le plus – qui est généralement le clitoris.

Plutôt que de se concentrer sur un mouvement spécifique, faites simplement ce qui vous fait du bien. Perdez-vous dans le moment présent et appréciez le goût, la texture, la température, la sensation et l’odeur afin de profiter de l’expérience et de ne pas vous concentrer sur la performance.

Vous devez augmenter votre capacité de pénétration orale

Comme la perception masculine du sexe est tellement axée sur la pénétration, il peut être difficile de s’en écarter, même lors de relations sexuelles orales. Vous pouvez ressentir le besoin de pénétrer votre partenaire de toute façon, soit avec votre langue, soit avec vos doigts. Bien qu’il n’y ait rien de mal à cela si votre partenaire est dans le coup, il y a fort à parier que ce ne sera pas le cas 100% du temps.

Pénétrer votre partenaire avec votre langue peut être chaud et agréable, mais la plupart du temps, votre langue doit trouver le clitoris et y rester le plus possible. Bien sûr que votre langue peut faire beaucoup d’autres choses dans le sexe de votre femme, c’est par le clitoris que vous ferez jouir votre amies !!

Certaines personnes aiment la pénétration des doigts et de la langue, d’autres préfèrent frotter, lécher, grincer et vibrer à l’extérieur. Plutôt que de s’accrocher à la pénétration, profitez de la vulve sur toute sa longueur. Léchez, sucez et embrassez de la tête du clitoris en haut jusqu’à la fourchette sensible en bas où les lèvres se rejoignent ».

Le cunnilingus ne peut pas transmettre d’infections sexuellement transmissibles

Les gens associent souvent la transmission de l’infection principalement aux rapports sexuels avec pénétration, qu’ils soient vaginaux ou anaux.

Mais aussi excitant que soit le cunnilingus, c’est malheureusement un acte sexuel qui peut conduire à donner ou à recevoir une infection sexuellement transmissible s’il y a un contact direct entre votre bouche et les organes génitaux de votre partenaire.

Selon l’Association française pour la santé sexuelle, des infections comme la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l’herpès, le VPH et le VIH peuvent être transmises par le cunnilingus. Avant d’avoir des relations sexuelles orales non protégées, vous devez donc connaître votre statut vis-à-vis des IST – et celui de votre partenaire.

 

Fait moi jouir en me léchant la chatte

 

5 – Les conseils d’un pro pour réussir le cunnilingus

Vous pourriez penser, si vous êtes capable de faire jouir votre partenaire assez régulièrement, que vous êtes prêt pour le cunnilingus. Mais ce n’est pas parce que vous êtes doué pour cela que vous n’avez rien à apprendre. Si vous voulez vraiment devenir un dieu du sexe oral, voici quelques conseils de pro à prendre en compte :

Construire l’histoire

Lorsque vous êtes confiant et expérimenté, que vous avez une certaine science du cunnilingus vous avez sans tendance à répéter les mêmes gestes parce que la plupart du temps ils fonctionnent et donne le résultat que vous attendez : la jouissance de votre femme. Mais si vous changiez un peu te tactique, si vous preniez le temps d’entendre ce que vous dit le corps de votre amante ? Vous le savez maintenant, toutes le femmes ne fonctionnent pas de la même manière, elles ne vivent pas le cunnilingus avec la même sensibilité.

Alors ralentissez et soyez attentifs aux réactions et aux paroles de votre partenaire, et vous serez sans doute meilleur au cunnilingus. Plutôt que de plonger directement entre ses jambes, embrassez-les tout autour des cuisses. Léchez la au-dessus du Mont de Vénus. Réveillez toutes les terminaisons nerveuses corollaires avec des baisers doux ou en utilisant une respiration chaude et douce. Utilisez vos joues, vos lèvres, votre langue, le bout de vos doigts ou même un jouet pour éveiller l’intérêt de son clitoris.

Pratiquer l’edging (le contrôle de l’orgasme)

En plus de prendre votre temps et de construire un cunni jouissif, une autre bonne façon de pratiquer le broute minou pour créer plus de plaisir est d’essayer la technique du contrôle de l’orgasme. Une technique à ne pas mettre de côté car le cunni est particulièrement bien adapté à cette pratique.

De quoi s’agit-il ?

Le contrôle de l’orgasme, souvent appelé par son anglicisme « edging », est une pratique sexuelle qui consiste à amener son ou sa partenaire au bord (« edge » en anglais) de l’orgasme et maintenir cet état d’excitation et de plaisir sexuels très élevés (phase préorgasmique) pendant une longue période avant de lui faire atteindre l’orgasme dont l’intensité et la durée se trouvent également amplifiées. Le climax est alors d’une rare puissance.

L’edging peut également être pratiqué par le partenaire actif en prolongeant lui-même sa propre phase préorgasmique, simultanément par les deux partenaires ou encore de manière solitaire, lors de la masturbation.

Maintenant, assez à l’acte

Le fait de presser son entrejambe contre quelque chose et de le frotter peut avoir des implications très amusantes en ce qui concerne l’oral aussi.

Donnez à votre amante et à son sexe quelque chose contre quoi se frotter. Au début, vous voudrez peut-être vous approcher lentement et doucement, mais à mesure que ses hanches commencent à pousser (utilisez leurs mouvements de hanche pour guider votre pression et votre vitesse), vous voudrez augmenter l’intensité. Mettez votre visage entre ses jambes. Mettez votre menton et vos joues en place. Mettez votre nez entre les lèvres de sa chatte. Faites glisser votre langue de haut en bas, autour et autour et d’un côté à l’autre. Lorsque votre amant approche de l’orgasme, il a besoin de quelque chose contre quoi se frotter. Et ce quelque chose, c’est votre visage !

Utilisez vos doigts

Ce n’est pas quelque chose que vous devez nécessairement faire à chaque fois, mais doigter votre partenaire tout en léchant son clitoris peut procurer un plaisir intense et explosif lorsque vos doigts frôlent le point G à l’intérieur du vagin.

Pour commencer, vous devez demander avant de pénétrer et arrêter si votre partenaire vous demande ou vous dit que vous lui faites mal. Vous devez également vous laver les mains au préalable et vous assurer que vos ongles ne sont pas trop longs ou trop pointus, car ils peuvent causer de graves douleurs et même des saignements si vous déchirez la paroi vaginale.

Pour que le vagin soit bien lisse pour tout le monde, il est conseillé d’utiliser un peu de lubrifiant. Utilisez du lubrifiant et vos doigts. Le sexe oral et le sexe manuel vont de pair, alors ajoutez vos doigts à l’aventure et jouez avec ses cuisses, ses lèvres, son clitoris et plus encore pendant que vous embrassez, respirez, sucez et glissez.

Utiliser un sex toy

Bien sûr, vos doigts peuvent être un excellent complément, mais aller un cran plus loin avec un sex toy peut vraiment épater votre partenaire, car il peut faire des choses que vos doigts, enfin, ne peuvent pas faire.

Qu’il s’agisse d’un gode, d’un petit vibromasseur ou d’un jouet qui combine les deux fonctions, le fait de pénétrer votre partenaire avec un toy pendant que vous lui léchez le minou peut entraîner un orgasme mixte, où vous le faites jouir simultanément de la stimulation du point G et du clitoris.

Cependant, l’utilisation d’un sex toy pour la pénétration n’est pas la seule façon d’en faire entrer un dans votre jeu sexuel oral. Vous pouvez choisir de presser un jouet vibrant directement contre votre amante pendant que vous la léchez, par exemple, presser le bout sur la tête du clitoris pendant que vous le léchez en dessous.

Mettez de la musique

Si vous avez du mal à vous concentrer tout en faisant des avances à votre partenaire, un bon conseil est d’écouter de la musique.

Non seulement cela présente l’avantage de couvrir les bruits que votre partenaire fait (et éventuellement de créer l’ambiance, si vous passez des chansons cool et sensuelles), mais le fait d’écouter une chanson peut vous donner un rythme qui correspond à vos coups de langue.

Faites en sorte que ce soit un véritable échange

Quoi que vous fassiez, ne vous contentez pas juste de léchez la chatte de votre compagne attendant qu’elle jouisse. Comme pour tout ce qui est sexuel, pour être bon au cunnilingus, il faut une bonne dynamique entre les personnes concernées, et on n’y arrive pas par hasard.

La façon de donner à votre partenaire le meilleur cunni qu’elle n’ait jamais eu, c’est de découvrir ce qu’elle apprécie le plus. Beaucoup de femmes voudront sans doute que vous accordiez plus d’importance au clitoris. Mais vous devez découvrir si la lenteur et la sensualité sont les plus efficaces ou si elles préfèrent quelque chose de plus brutal, de plus dur ou de plus rapide. Et leur donner ensuite ce qu’ils veulent ».

 

Des produits pour booster votre expérience du Cunnilingus

À l’état naturel, le cunnilingus n’a besoin que de deux corps et d’un peu de salive. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas être complété par une aide extérieure – ou que vous ne devez pas y investir. Voici cinq choses que vous pouvez dépenser un peu si vous cherchez à amplifier votre sexe oral. Le premier produit que vous devriez tester est le lubrifiant parfumée. Il faut ici avouer, que certains hommes peuvent être gênés par l’odeur du sexe de leur femme ou de leur amante, surtout en fin de journée si elle n’a pas fait de toilette intime (cela vaut aussi pour les hommes qui aimerait avoir une turlutte en fin de journée). Un lubrifiant parfumé est une excellent moyen de contourner ce petit inconvénient. Viennent ensuite toute une panoplie de sex toy, du simple canard vibrant au plus sophistiqué Double Rabbit, constituent un large éventail que seul votre expérience personnelle permettra de choisir le plus adapté.

Sur Amazon vous trouverez une gamme importante de lubrifiants et de sex toys adaptés à votre pratique : cliquez ici

Il existe également de nombreux sites féminins qui ont pour projet d’éduquer les hommes aux plaisirs des femmes comme le Journal des Femmes par exemple ou OmgYes

Toutes les illustrations sont de Carlee Ranger.

Clique ici pour rencontrer des femmes qui aiment le cunni

L'art de lécher le cul de sa femme

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.