Que signifie l’acronyme LGBT ?

LGBT drapeau

Initialement composé de quatre lettres seulement, il s’est élargi au fil des ans pour inclure de plus en plus d’autres identités minoritaires. Ce processus d’intégration est parfois perçu avec ironie, mais il a une signification extrêmement importante. Dans cette brève contribution, je tenterai d’expliquer la signification des lettres qui composent actuellement cet acronyme et de préciser l’importance de la reconnaissance et de la visibilité de tous les groupes minoritaires qui en font partie.

LGBT : qu’est-ce que cela signifie ?

Il y a quelques années encore, les minorités sexuelles étaient désignées par l’acronyme LGBT et le drapeau lgbt. Les quatre lettres de l’acronyme désignent les quatre « principaux » groupes minoritaires : les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transsexuels.

À l’époque, cet acronyme représentait une révolution en termes d’inclusivité, puisqu’il permettait de désigner un groupe beaucoup plus hétérogène que ce que l’on appelait communément la « communauté gay ».

Cependant, malgré son intention révolutionnaire, beaucoup de choses ont changé en peu de temps, notamment le langage utilisé aujourd’hui pour faire référence à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre.

En conséquence, l’acronyme original a été progressivement enrichi de lettres supplémentaires jusqu’à atteindre sa forme actuelle de LGBTQIA+.

Les nouvelles lettres

La lettre « Q » signifie « queer« , un terme assez large qui était à l’origine utilisé, dans une intention de dénigrement, pour désigner les hommes homosexuels. La communauté LGBT s’est par la suite réapproprié le terme et il est désormais utilisé pour désigner toutes les personnes qui préfèrent ne pas s’identifier à une « étiquette » spécifique concernant l’orientation sexuelle et/ou l’identité de genre.

Deux autres lettres ont été ajoutées : la lettre « I », qui signifie intersexe, et la lettre « A », qui fait référence aux personnes asexuelles.

Enfin, le signe « + » représente toutes les autres identités qui ne correspondent pas à l’acronyme.

Pourquoi est-ce si important ?

Le contexte culturel dans lequel nous vivons tend à considérer comme allant de soi que les gens sont nécessairement hétérosexuels (on parle d’hétérosexualité « obligatoire ») et cisgenres.

Cela signifie que les autres catégories d’identité sont le plus souvent « invisibles » ou « supprimées » en permanence dans le langage courant. Pour les personnes qui ne s’identifient pas comme hétérosexuelles et cisgenres, ce phénomène peut avoir des effets psychologiques dévastateurs.

Comprendre qui l’on est passe aussi par la reconnaissance dans un groupe ou une catégorie sociale. C’est pourquoi l’inclusion de différents termes et identités dans l’acronyme permet de briser le mécanisme d’invisibilité. Des médias lgbt comme ce site en parlent au quotidien.

Il est à espérer qu’un acronyme de plus en plus inclusif aidera de nombreuses personnes différentes à trouver leur identité en toute sérénité.

En conclusion

La communauté LGBT ou communauté GLBT, parfois aussi appelée communauté gay ou communauté arc-en-ciel, est un ensemble d’organisations ou même d’individus lesbiens, gays, bisexuels, transgenres, LGBT et sous-culturels, unis par un mouvement culturel et social commun (culture basée sur le genre et l’identité sexuelle perçue qui ne correspond pas nécessairement à l’identité biologique).

Ces communautés célèbrent généralement la fierté, la diversité, l’individualité et la sexualité. Les militants et sociologues LGBT considèrent la construction de la communauté LGBT comme un contrepoids à l’hétérosexisme, l’homophobie, la biphobie, la transphobie, le sexisme et les pressions conformistes qui existent dans la société en général.

Le terme « fierté » ou parfois « gay pride » est utilisée pour exprimer l’identité collective et la force de la communauté LGBT ; les parades de fierté fournissent à la fois un exemple précoce de l’utilisation et une démonstration de la signification générale du terme. La communauté LGBT se différencie par son affiliation politique et toutes les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles ou transgenres ne se considèrent pas comme faisant partie de la communauté LGBT.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.