Les mandarines du bonheur avec la jeune Gabbie Carter

gabbie carter 02

Après Les « Raisins de la Colère » de Steinbeck, les Amériques nous gratifient des « Mandarines du Bonheur » avec en guest Xartist la jeune Gabbie Carter. Le roman de Steinbeck nous comptait le périple d’une famille de péquenots du trou du cul de l’Oklahoma, obligée de fuir la misère de la grande dépression pour tenter leur chance dans la cueillette des oranges en Californie.
Ça c’était il y longtemps, même très longtemps, au siècle dernier.

Les grosses mandarines de Gabbie Carter

Gabbie Carter et les mamelles de la jouissance

Aujourd’hui, plus besoin de crapahuter sous le cagnard de la Route 66 pour se rendre en Californie. Tu as à ta disposition la belle et jeune Gabbie Carter qui te propose ses deux belles grosses mandarines, lourdes et comme pleines de bon jus bien appétissant et rafraichissant qui te donnent comme des envies de lui téter les tétons comme quand t’étais bébé avec les nichons de ta maman. Attention, avec Gabbie on donne dans le jus naturel, du 0% de silicone garanti satisfait ou remboursé.

La petite a déboulé dans le monde du X avec son cul et ses meules, sans crier gare et la voilà propulsée en moins de temps qu’il n’en faut pour voir ta queue disparaître dans sa bouche pulpeuse, au firmament des actrices porn. A l’heure ou je vous parle elle a déjà officié dans plus de 70 films, jouant de l’anal avec une facilité déconcertante, fellationnant comme si va vie ne tenait qu’à une giclée de jus d’hommes.

Il ne lui reste plus qu’à tourner dans son autobiographie, « Les Mandarines du Bonheur », et la boucle sera bouclée si tant est que cette jeune bombe pulpeuse puise un jour s’arrêter de baiser !!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.