Comment être bon au lit en 3 leçons

comment bien baiser une fille

Etre bon au lit avec les filles c’est facile

Par Marcel Bitanboa chroniqueUr mondain

Il est important d’être bon au lit. Non seulement vos rencontres sexuelles seront beaucoup plus agréables pour la fille (et pour vous), mais si vous baisez bien une femme, elle aura envie de vous revoir.

En fait, l’un des meilleurs moyens de transformer une rencontre sexuelle en relation est d’être génial au lit. Si vous êtes meilleur que tous ceux avec qui une femme a été, elle sera fortement incitée à vous revoir.

Cela dit, ce que vous faites en baisant une femme est crucial, mais ce que vous faites immédiatement avant de la baiser est tout aussi important. Dans de nombreux cas, vous pouvez donner à une fille un orgasme (ou plusieurs) simplement en la doigtant et en pratiquant un cunnilingus.

Doigté/Cunnilingus les héros de la craquette (ou de la boite à mouille)

1 – Pénétration avec les doigts (fingering en anglais)

Le rythme et la variété sont les deux aspects les plus importants du doigté de minou. Commencez lentement et frottez doucement son clito (et les zones environnantes) avec vos doigts. Lorsqu’elle est mouillée, intensifiez la stimulation.

Soyez attentif à la réaction de la fille, remarquez si la stimulation d’une zone particulière ou d’un mouvement spécifique la fait gémir plus fort, cambrer le dos et/ou devenir encore plus mouillée.

Essayez différentes choses et concentrez-vous sur différentes zones, mais dès que quelque chose est particulièrement excitant pour elle, redoublez d’efforts et continuez jusqu’à ce que son excitation semble atteindre son apogée (cela peut prendre 15 secondes ou quelques minutes ou jamais chez certaines filles mais c’est rare). C’est aussi ça être bon au lit.

Notez mentalement qu’elle aime ce type particulier de stimulation (c’est-à-dire la zone, le mouvement, l’intensité) et veillez à y revenir plus tard.

Une fois qu’une fille est visiblement mouillée et excitée, vous pouvez la pénétrer avec vos doigts. En général, deux doigts sont l’idéal, mais vous pouvez commencer avec un seul si elle est particulièrement tendue.

En règle générale, vous seriez surpris de la force que vous pouvez utiliser pour doigter une fille. Si elle n’est pas encore complètement mouillée, vous devez rester doux, mais si elle l’est, vous pouvez progressivement utiliser beaucoup de force et de pression – plus la stimulation est forte, plus la fille est excitée.

Lorsque vous doigtez une fille, vous devez augmenter le degré de stimulation au fil du temps tout en variant les plaisirs. Ralentissez à certains moments. Soyez doux et intime pendant une minute avant de reprendre un rythme plus agressif. La prévisibilité peut rapidement se transformer en ennui : en changeant de rythme à plusieurs reprises, vous pouvez maintenir l’excitation de la fille car elle ne sait pas à quoi s’attendre.

Si vous suivez les directives ci-dessus, de nombreuses femmes atteindront le début de l’orgasme en quelques minutes. Plusieurs signes indiquent qu’une fille est sur le point de jouir : elle vous serrera fort, ses muscles se tendront, sa respiration deviendra saccadée, elle entrera dans un état d’animation et de transe, et vous sentirez un changement en elle.

Une fois que vous avez remarqué cela, vous devez vous concentrer sur un mouvement particulier et augmenter la force et le rythme de ce mouvement jusqu’à ce qu’elle ait un orgasme. Si elle n’arrive pas à jouir, ce n’est pas grave, il suffit de ralentir le rythme et de réintroduire d’autres mouvements jusqu’à ce que vous pensiez qu’elle est sur le point de jouir à nouveau.

Avec suffisamment de pratique, vous pouvez faire jouir la plupart des femmes simplement en les doigtant, et en fait, certaines filles m’ont dit que je leur avais donné les orgasmes les plus forts de toute leur vie avant même que nous ayons fait l’amour. Beaucoup de gens considèrent le doigtage (fingering en anglais c’est plus joli) comme quelque chose de « réservé aux lycéens qui n’ont pas encore eu de rapports sexuels », mais il peut en fait être tout aussi agréable que le cunnilingus ou le sexe.

2 – Le Cunnilingus

Ne vous préoccupez pas des techniques spécifiques que vous devez utiliser avec votre langue pour être vraiment bon au lit. Privilégiez plutôt la variété. Essayez différentes choses : utilisez le bout de votre langue pendant un moment, puis essayez d’utiliser le dessus de la langue. Essayez un mouvement de haut en bas, puis de côté. Comparez les stimulations douces aux stimulations plus vigoureuses. Explorez différentes zones.

Remarquez comment elle réagit à chaque variation. Encore une fois, si elle semble particulièrement apprécier quelque chose (vous devriez être capable de le dire), faites-en plus jusqu’à ce que son excitation commence à diminuer.

En général, il faut varier les plaisirs, mais lorsque vous pensez qu’une femme est proche de l’orgasme, concentrez-vous sur un seul type de stimulation pour la pousser à bout.

De nombreuses femmes peuvent atteindre l’orgasme en se contentant d’une stimulation orale, mais il peut être utile de la doigter pendant que vous lui lécher la craquette.

3 – La domination sexuelle

Lorsqu’il s’agit de bien baiser une femme, les principes que vous avez appris dans les sections sur le doigté et le cunnilingus restent valables. En augmentant progressivement l’intensité tout en variant les types de stimulation, la femme sera de plus en plus excitée.

Aussi cruciales que soient la variété et la cadence, la principale différence entre un sexe ennuyeux et un sexe extraordinaire est la domination.

La domination et la soumission sont des opposés qui créent une polarité : une puissante charge magnétique.

Vous n’avez pas nécessairement besoin d’être dominant et la femme n’a pas besoin d’être soumise. Cependant, la plupart des femmes ne joueront pas le rôle de dominantes dans les rapports sexuels (surtout lors de la première rencontre), il est donc préférable d’apprendre à être dominant au lit plutôt que soumis.

(Si vous êtes une femme et que vous lisez ceci, sachez que le fait d’être dominante peut être tout aussi excitant pour les hommes que pour les femmes, tant que vous n’allez pas jusqu’à le mettre en danger. En règle générale, plus un homme est timide, plus il est facile pour lui de se sentir mal à l’aise. Vous pouvez également faire en sorte qu’un homme se sente à l’aise avec le fait d’être dominant en lui disant ce que vous voulez : « Tire-moi les cheveux », « Baise-moi plus fort », etc.)

Plus vous êtes dominant, plus la femme aura l’impression qu’elle peut se soumettre à vous, ce qui créera une tension sexuelle croissante. La soumission sexuelle est un fantasme sexuel populaire chez les femmes. Une étude portant sur 11841 femmes mariées a découvert que le fantasme ‘j’imagine que je suis dominée et forcée de me rendre’ était le deuxième fantasme le plus courant chez la femme.

Plus vous pouvez faire sentir à une femme que vous êtes envahi par le désir de la dominer, mieux c’est.

  • À quoi ressemble la domination sexuelle

Lorsque vous embrassez une fille, vous pouvez avoir envie de la plaquer contre le mur (évidemment assez doucement pour ne pas la blesser).

Ou, si vous êtes sur le canapé avec une fille et que les choses commencent à s’envenimer, vous pouvez la soulever, la porter jusqu’au lit et la jeter sur le lit avant de vous mettre sur elle.

La domination signifie généralement prendre l’initiative et s’affirmer. Vous voulez adopter l’esprit d’un animal sauvage qui se perd dans l’action. En fait, vous êtes possédé par votre désir d’avoir cette femme.

Au lieu de changer de position en demandant docilement : « Veux-tu te mettre sur moi ? », déplacez-la là où vous le souhaitez. Vous pouvez aussi tirer les cheveux d’une fille (prenez-les près de sa tête, pas par le bout, sinon ce sera inconfortable). Vous pouvez même coincer les mains d’une fille sur le côté pour lui montrer que vous avez le contrôle total de son corps.

Évidemment, si vous ressentez le moindre signe d’inconfort, arrêtez ce que vous faites. En général, cependant, vous constaterez que les femmes adorent être dominées au lit.

  • Montrez-lui que vous la désirez

Les femmes ont envie d’être désirées. Si une femme ne se sent pas sexy, il est très facile pour elle de se mettre dans un état de gêne qui rend le sexe à peine agréable.

Le meilleur moment pour complimenter une fille sur sa beauté est lorsqu’elle est au lit avec vous. Vous savez déjà que vous lui plaisez à ce moment-là, il n’y a pas besoin de vous retenir.

En outre, complimenter une femme peut l’aider à se débarrasser de toute pensée négative qu’elle pourrait avoir sur son apparence. En tant qu’hommes, nous ne comprenons pas vraiment à quel point les femmes sont poussées à avoir une certaine apparence. Même les plus belles femmes sont souvent mal à l’aise à l’idée d’être nues en présence de quelqu’un.

Les compliments et l’expression de votre désir aideront à combattre tout sentiment de malaise. Par exemple, quand vous êtes au lit avec une fille, vous pouvez lui dire :

« Ton corps est incroyable. »
« Tu es si sexy. »
« Tu m’excites vraiment. »
« J’ai tellement envie de toi en ce moment. »

Vous pouvez inventer vos propres répliques, l’important est que vous lui fassiez savoir à quel point elle est attirante et à quel point vous la désirez.

  • Communiquer pendant et après le sexe

Vous pouvez utiliser le langage cochon si vous le souhaitez. Cela peut être amusant, mais ce n’est certainement pas nécessaire pour une relation sexuelle époustouflante.

Par contre, il est essentiel de parler après le sexe.

Discuter franchement du sexe avec une fille l’aidera à être plus à l’aise avec sa sexualité. De nombreuses femmes ne se sentent pas à l’aise avec la sexualité. Le fait d’avoir une vraie conversation à ce sujet peut aider une fille à se débarrasser de ces incertitudes lorsqu’elle est avec vous.

De plus, parler de sexe peut vous aider à comprendre ce qu’elle aime afin de pouvoir lui en offrir davantage.

Lorsque vous parlez de sexe, vous ne devez pas sembler manquer d’assurance. Des questions comme « Tu as aimé ça ? » ou « C’était bon pour toi ? » sont contre-productives car elles vous font paraître peu sûr de vous.

Le manque d’assurance est, en soi, un facteur de rejet. De plus, il se peut que la fille ne vous donne pas de réponses honnêtes à ces questions (parce qu’elle ne veut pas vous blesser).

Formulez les questions de manière positive. Au lieu de demander : « As-tu aimé ça ? » Demandez : « Qu’est-ce qui t’a plu le plus là-dedans ? ». Au lieu de demander : « As-tu eu un orgasme ? », demandez : « Quel a été l’orgasme le plus fort que tu aies jamais eu, et quelle en a été la cause ? »

Demandez-lui ce qu’elle aime, ce qu’elle voudrait avoir en plus grande quantité, et demandez-lui quels sont ses fantasmes sexuels. Vous ne pourrez peut-être pas l’aider à vivre son fantasme exact, mais vous pourrez peut-être faire quelque chose de similaire.

Par exemple, si le thème de son fantasme est d’être dominée, vous pouvez utiliser cette connaissance comme une indication que vous devriez utiliser plus de dominance. Si son fantasme implique d’être dominant, vous pouvez lui permettre de vivre ce fantasme également.

Soyez créatif dans votre façon de parler de sexe. Ce qui précède devrait vous donner quelques points de départ, mais la conversation doit être organique, et non complètement scriptée.

Conclusion

Être bon au lit fait partie intégrante du succès avec les femmes, mais on en parle rarement.

Lorsque j’ai appris à draguer, je n’ai pas porté d’attention à ce domaine et j’ai eu des rencontres sexuelles maladroites. Une fois, j’étais si hésitant au lit avec une fille qu’elle m’a dit : « C’est l’heure des amateurs ? ».

Heureusement, le sexe est une compétence que vous pouvez maîtriser. Il y a des années, j’ai décidé de lire des livres sur la façon d’être bon au lit et j’ai expérimenté diverses stratégies.

Cela a pris un certain temps, mais j’ai fini par réussir à donner à la plupart des femmes plusieurs orgasmes dès la première fois que nous couchions ensemble. Cela rendait non seulement tout le processus de jeu plus gratifiant, mais cela signifiait aussi que si je voulais revoir une fille après notre rencontre, je pouvais facilement y parvenir.

Heureusement, les principes du bon sexe que vous avez appris dans ce chapitre sont simples à mettre en œuvre. Vous n’avez pas besoin d’apprendre quoi que ce soit d’extraordinaire ; il vous suffit d’être dominant, de monter en puissance progressivement, de varier votre technique et d’être très attentif pour remarquer quand une femme réagit bien à quelque chose (afin de pouvoir lui en donner plus).

Il est en fait beaucoup plus facile d’apprendre à être bon au lit que d’apprendre à amener les femmes au lit.

Maintenant, si vous êtes inexpérimenté et que vous craignez de ne pas satisfaire les femmes avec lesquelles vous couchez, je vous recommande de vous efforcer de donner plus que vous ne prenez.

Dans la plupart des cas, un mauvais rapport sexuel est dû au fait que l’homme n’a pas consacré suffisamment de temps au plaisir de la femme (ou vice versa). Pour lutter contre cela, soyez particulièrement généreux avec les préliminaires, de sorte que même si le sexe proprement dit est un peu terne, elle sera satisfaite de l’ensemble de la rencontre.

Source de l’article : redpilltheory.com
Traduit par Marcel

Rencontre une fille pour bien lui faire l’amour

bon au lit avec les filles

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.